Amoureux du Littoral à Pléneuf - Val-André

Le City Break de Marie Reine et Fernand Loquin

4 épis

Pléneuf-Val-André
Erquy Et Le Cap Fréhel

1 chambre

2 voyageurs

Animaux interdits

A partir de 270/sem

Rencontre avec Marie-Reine Loquin,
propriétaire d'un City Break à Pléneuf Val-André

Qu'est ce qui a fait naître chez vous votre amour du littoral breton ? Comment et quand avez-vous commencé le longe côte ?

Etant native d’une commune du littoral, j’ai toujours aimé l’eau. J’ai découvert le longe côte en me baladant à St Cast où il avait un club qui marchait dans l’eau, il y a au moins 10 ans.  De ce fait, j’ai demandé à faire une séance d’essai et suite à cette séance, je me suis équipée en combinaison, etc...

J'ai lancé un groupe de longe côte à Pléneuf, il y a 9 ans. La plage de Pléneuf fait 2 km de long donc c’est l’idéal pour faire l’aller et le retour en 1h15 ou 1h 30 selon les conditions et l’état de la mer (vagues et mer très agitée). 

Il y a 2 ans, on a dû faire une formation d’animateur de longe côte pour encadrer les groupes. Donc les sorties sont réglementées avec téléphone, bouées de sauvetage et inscription sur registres pour chaque sortie. 

Partagez-vous régulièrement des sorties avec vos clients ?

Au début, je suis sortie avec des clients mais maintenant c'est plus onéreux pour les clients et aussi il est demandé un certificat médical... Mais je peux leur conseiller des clubs où ils peuvent le faire assez facilement. 


Un commentaire que vous souhaitez apporter en plus ? 

Le longe cote est un sport complet aux nombreux bienfaits pour la santé. Il permet de conserver la ligne, de muscler jambes et fessiers mais également les bras, les épaules, le dos. C’est parfait pour fournir un effort intense mais non violent, et conserver l’équilibre. Il permet d’effectuer un travail d’endurance sans difficulté, et sans jamais risquer d’endommager les articulations. Il permet de s’oxygéner, de sortir d’univers confiné, ce qui est favorable au bien-être et indispensable pour lutter contre la déprime. Et La proximité immédiate de la mer permet de respirer de l’iode, mais également les embruns bénéfiques au système respiratoire.